Relation avec les aidants naturels à domicile

Relation avec les aidants naturels à domicile


Le maintien d’une relation triangulaire de qualité dans le cadre des soins à domicile est un enjeu spécifique. Il s’agit pour le soignant d’initier et maintenir cette relation en tenant compte de cet environnement particulier. Dans cette situation, le domicile doit, en effet, rester le lieu privilégié d’exercice de la vie privée, de l’intime et de la famille, et permettre l’exercice de la fonction soignante. Il s’agit donc pour le professionnel de faciliter l’acceptation de son intervention entre « leurs » murs, un positionnement complexe qui suppose de trouver l’équilibre entre médiation, négociation, et collaboration sans jamais perdre de vue l’objectif de soins et les droits de l’usager. Cet équilibre fragile peut parfois se rompre, la relation se dégrader. Ce programme propose aux participants d’identifier les enjeux spécifiques de la relation triangulaire à domicile et de travailler autour des difficultés rencontrées le plus souvent par les soignants à domicile. Le programme vise le déploiement de pratiques professionnelles favorables au maintien d’une relation de qualité et doit permettre au professionnel d’agir pour rétablir l’équilibre lorsque la situation est dégradée.

OBJECTIFS

Prendre le recul nécessaire sur ses difficultés et son positionnement vis-à-vis des familles.
Définir les caractéristiques d’une relation soignant/soigné/famille constructive.
Adopter un cadre de référence commun pour penser les pratiques favorables au maintien d’une relation soignant/soigné/famille de qualité.
Repérer et agir sur les facteurs environnementaux, situationnels et relationnels pouvant conduire au conflit.
Prévenir la dégradation de la relation en mobilisant des techniques de communication adaptées.
Rétablir une relation saine lorsque la situation s’est altérée.

PUBLIC CONCERNÉ

Soignant à domicile

PROGRAMME

La relation triangulaire soignant/soigné/famille
La relation soignant soigné : cadre légal, droits et devoirs.
Éthique et déontologie : l’information du patient et de sa famille.
L’intégration de la famille dans le processus de soin : son effet dynamique.

Le domicile, espace de vie, espace de soins… un contexte d’intervetion spécifique
Le domicile : espace de réalisation des liens familiaux.
Lieux de cristallisation des passions positives, négatives.
La dissonance : espace de vie / espace de soins : tension symbolique.
Gestion de la triade environnement/temporalité/organisation.

Les difficultés liées à la relation soignant/famille : place et rôle de chacun
L’identification du proche à la fonction soignante.
Le sentiment d’exclusion : notion d’isolement.
Mécanismes de défense mis en place par la famille : la culpabilité et l’impuissance.
Les « enjeux de concurrence » entre la famille, l’aidant et le soignant.
La suspicion d’acte de maltraitance ou de non soins.

Les difficultés liées à la situation du patient : l’intérêt et les choix du patient avant tout
Situation complexe : dégradation de l’état de santé du patient, l’entrée en institution, le refus de soins, la fin de vie à domicile.
Écart volonté du patient et de la famille.

Gestion des situations dégradées par une communication adaptée
La dégradation de la relation et l’émergence de situations conflictuelles.
Élaborer des réponses appropriées.
L’implication personnelle et ses limites.
Les attitudes facilitant le désamorçage du conflit.

VOTRE INTERVENANT

Formatrice diplômée ayant exercée à domicile

NOTRE DÉMARCHE PÉDAGOGIQUE

Une approche pratique (mises en situation, mises en pratiques des techniques, exercice de communication…), des méthodes participatives adaptées à un public adulte en formation. Une attention particulière portée à l’expérience des participants.

LE + DE LA FORMATION

Les exercices pratiques et mise en situation favorables à l’appropriation des techniques d’écoute, de communication.

LIVRABLES

L’intervenant fournit un support synthétisant les points clés de la formation.
Une attestation de formation est délivrée aux participants.

ÉVALUATION

L’évaluation des acquis est réalisée tout au long de la formation, à l’aide de techniques et outils choisis par l’intervenant.
La satisfaction des participants est évaluée à l’aide d’un questionnaire et par un « tour de table ».